L’heure de la classe inversée

La classe inversée est en plein boom. Le président de Stanford en parle dans Le Monde, le sujet irrigue les conversations des conférences liées à l’éducation, et la toute première édition de la CLISE, la semaine de la classe inversée, a attiré fin janvier plus de 2500 enseignants dans les classes d’ « inverseurs » qui ouvraient leur cours ou dans les séminaires, ateliers ou apéros organisés dans la francophonie, de Moncton à Taipei.

A mesure que la classe inversée essaime, la curiosité est suscitée, les interrogations se font jour, et les critiques s’élèvent. Nous nous réjouissons naturellement que le débat pédagogique se tienne. La confrontation d’idées pousse toujours à la réflexion. (…)

Lire la suite de l’article sur « Inversons la Classe ! » …

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account