S’engager dans la pédagogie Freinet

S’engager dans la pédagogie Freinet

par Sylvia Dorance, directrice des éditions ecole-vivante.com

Freinet ou le bonheur à l’école

La pédagogie Freinet s’exerce dans le public. Elle ne coûte pas plus cher que la pédagogie traditionnelle. Ele a fait ses preuves à maintes reprises de façon éclatante contre l’absentéisme, la violence et l’échec scolaire… Elle sert de base pour l’enseignement scandinave qui caracole en tête des enquêtes PISA année après année.

• Elle rend les enfants autonomes, responsables, capables d’autodiscipline, confiants, entreprenants.
• Elle permet à chaque enfant d’aller au maximum de ses possibilités avec plaisir.
• Elle tient compte de la spécificité de chaque enfant.
• Elle favorise l’expression, la communication, le dialogue, le respect mutuel, la collaboration.
• Elle s’enrichit de l’émulation sans encourager la compétition.
• Elle donne aux enfants le goût de travailler, de faire des efforts, de progresser, car ils comprennent pourquoi ils le font et ils sont convaincus d’en être capables.
• Elle s’appuie sur la compréhension beaucoup plus que sur la mémorisation.
• Elle cultive et encourage la curiosité, la créativité et l’esprit d’invention.
• Elle développe la personne autant que l’intelligence.
• Elle éduque autant qu’elle enseigne.
• Elle ne se cloisonne pas à l’école mais s’ouvre sur le monde.
• Et AUCUN enfant, JAMAIS, dans une école Freinet, n’a envie de s’asseoir au fond de la classe et de s’y isoler, les yeux vides, pour attendre l’heure de la sortie. Dans une école Freinet, les yeux brillent !

Et pourtant…

La pédagogie Freinet reste peu pratiquée en France, où elle est pourtant née. Elle est peu connue, souvent méconnue par ceux qui pensent la connaître : les gens en parlent comme si elle était synonyme de laisser faire et de désordre. Pourquoi, dans notre pays, si peu d’enseignants, débutants ou non, la choisissent-ils ? Il ne s’agit pas d’un refus des méthodes “modernes” ou actives. Loin de là. La pédagogie Montessori, par exemple, connaît au contraire un engouement croissant. Il ne peut s’agir non plus, seulement, de l’opposition évidente de l’Education nationale pour tout ce qui sort un tant soit peu du modèle classique. Cette situation vient plutôt du fait que les jeunes enseignants ne savent pas par où commencer avec la pédagogie Freinet. Pas plus, d’ailleurs, que les professeurs chevronnés lassés du modèle traditionnel et qui voudraient se reconvertir.

Aider les enseignants à démarrer

Pour la pédagogie Montessori, il y a le matériel, support attractif et commode, qui séduit les enfants et qu’accompagnent des démarches en apparence simples. Cela encourage les débutants. Sans les empêcher de continuer à chercher et à améliorer leurs pratiques une fois qu’ils sont “en chemin”.

Il n’existe pas de telle passerelle pour la pédagogie Freinet. Son inventeur lui-même craignait au plus haut point que l’on n’utilise que les “outils” sans appliquer l’esprit. Il ne voulait pas donner de recette tout faite. Or il faut bien démarrer quelque part. Le livre “S’engager dans la pédagogie Freinet” est un guide de démarrage. Il expose les grands principes (rigueur de l’enseignant – liberté des enfants, autodiscipline, pas de notes ni de punitions, pas de devoirs à la maison, pédagogie de contrat, évaluation par les pairs…) et décrit de façon concrète les pratiques essentielles : coopération, textes et dessins libres, tâtonnement expérimental, correspondance, journal. Son but est de donner confiance aux débutants et de faciliter leurs premiers mois de classe.

Défendre et promouvoir la pédagogie active

Ce livre complète la partie Freinet d’un catalogue entièrement axé sur la pédagogie active (Montessori, Freinet, Steiner…). La totalité des publications d’ecole-vivante.com est en effet tournée vers l’information et la formation sur ces façons de faire l’école qui se préoccupent plus des enfants que des programmes. Tous nos livres défendent et expliquent une éducation qui apprend la vie en même temps que le calcul, aide les enfants à se découvrir, à acquérir la confiance sans laquelle aucun progrès n’est possible, favorise l’expérience personnelle, encourage la créativité, la curiosité intellectuelle, développe le sens des responsabilités, de la coopération et du dialogue…

Pour qu’une telle pédagogie puisse un jour être majoritairement employée, y compris dans l’enseignement public gratuit, il faut d’abord que les enseignants y soient formés. Mais il faut aussi que leur engagement soit soutenu par l’assentiment des parents et que l’action des autres spécialistes de l’enfance (orthophonistes, par exemple) aille dans le même sens. D’où la nécessité d’informer largement. Nous ne cessons de nous y employer en créant des livres accessibles à tous ces publics. Et nous avons besoin du soutien de tous et du bouche à oreille pour faire connaître ce travail.

Sylvia Dorance, directrice des éditions ecole-vivante.com

Le livre « Sengager dans la pédagogie Freinet », un fichier téléchargeable, est disponible ici : http://ecole-vivante.com/pedagogie-freinet.html

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account