Agir avec les acteurs du renouveau éducatif

Réseau social coopératif ayant pour but de créer une intelligence collective, partager le savoir et aider les acteurs de la transition sociétale et éducative en leur mettant à disposition des outils numériques

Pour qui ?

Les acteurs de la transition sociétale et éducative :

  • Porteurs de projets.
  • Groupes locaux des partenaires.
  • Petites structures.

Pourquoi ?

Le constat :

  • Les réseaux existant sont sur Facebook : données personnelles exploitées et pas d’outils de gestion de projets.
  • Il n’existe pas un « manuel des porteurs de projet » : chacun se fait le sien !
  • Il est difficile de rencontrer d’autres acteurs locaux.

Comment ?

Sur une plate-forme open source et unifiée, avec un seul compte, il sera possible de :

  • Créer un groupe de travail pour son projet local et de bénéficier de multiples outils (mur de discussion, agendas partagés, wiki, sondage, documents collaboratifs et partagés, prise de décisions, organisation d’idées, etc.).
  • Partager en rejoignant un groupe existant (créateurs d’écoles, outils de gouvernance, etc.) dans lequel on pourra débattre sur un mur et partager son savoir et ses expériences sur un wiki.
  • Se relier localement en consultant la carte des acteurs.

Données personnelles protégées / collectives sous licence Créative Commons.

Détails du projet

Remerciements

Infomaniak soutient ce projet en l’hébergeant gratuitement (voir sa charte écologique)

Ce projet est né de porteurs de projets eux-même, confrontés à une multitude d’obstacles.

Ayant à cœur que les projets indispensables à notre transition vers un monde plus respectueux puissent aboutir, nous avons identifié les difficultés récurrentes rencontrées et les solutions que pourraient nous apporter le numérique.

Raison d’être

Ce réseau social coopératif existe afin de créer une intelligence collective, de partager le savoir et aider les acteurs de la transition sociétale et éducative en leur mettant à disposition des outils numériques.

La finalité étant la co-construction du monde de demain, dans les domaines de l’éducation, la citoyenneté, l’environnement, l’économie solidaire et tous ceux qui vont dans le sens d’un mode de vie durablement respectueux des êtres vivants.

Constats

Les projets sont souvent isolés
chacun recrée la roue !

L’information (administratif, législation, organisation, expériences, conseils, etc.), est souvent disséminée et partielle
perte de temps et d’efficacité, erreurs de structuration au départ).

Les outils de gestion de projet (type Google drive, Skype, YesWiki, Trello, Framadate, Slack, …) existent déjà, mais si on n’a pas fait une formation ils sont souvent méconnus car dispersés sur le web et n’ont pas de liens entre eux
sont peu ou mal utilisés et jonglage avec de multiples comptes utilisateur.

La communication en ligne entre porteurs de projets se fait souvent sur des réseaux sociaux commerciaux
données personnelles exploitées.

Besoins exprimés

  • Se relier : permettre aux acteurs de se faire connaître et de repérer des équipes de travail qui pourrait souhaiter rejoindre.
  • Partager le savoir : co-construire une base de données collaborative commune par le partage des connaissances et de l’expérience de chacun.
  • Avoir des outils : proposer aux groupes de travail un espace qui leur est propre dans lequel ils auront accès à des outils de gestion de projet.
  • Faciliter l’accès : avoir un environnement de travail complet regroupant la base de données, les outils de travail et des moyens de communication adaptés entre les acteurs.

Points clés

  • Prise en main rapide et autonome par une ergonomie minimaliste (être efficace rapidement sans être informaticien).
  • Modèle économique : contribution consciente des utilisateurs, participation négociée des partenaires et dons libres (individuels, fondations, institutions publiques, etc.) afin de permettre l’accès aux outils à tous. La future charte éthique encadrera ce modèle.
  • Protection des données personnelles (pas d’utilisation commerciale).
  • Logiciels Open Source et contenus communs sous licences Créative Commons (sauf images et vidéos)

Identification des sites internet les plus utilisés par les porteurs de projets

Groupes de discussion :

Groupes Facebook (majoritairement), Whaller, Ning, Slack, Google groups

Bases de données collaboratives :

Google drive, Fichiers dans les groupes Facebook, YesWiki

Gestion de projets (propriétaire / libre) :

  • Sondage de date : Doodle / Framadate
  • Éditeur de texte collaboratif : Google documents / Framapad
  • Carte mentale / heuristique (mind mapping) : Mindmaster / Freemind
  • Organisation d’idées (kanban) et rétroplanning (diagramme de Gantt) : Trello / Framaboard
  • Cartographie : Google / Umap
  • Formulaires (sondages) : Google form
  • Prise de décisions : Glassfrog, Holaspirit / Loomio, ResiExchange
  • Liste de diffusion : Google groupes / Framalistes
  • Chat / visioconférence : Facebook, Skype
  • Lettres d’informations (newsletters) : Mailchimp, Mailjet
  • Site internet : blogger, jimdo, wix, … / WordPress
  • MOOC : 360 learning / Moodle

Cahier des charges du projet

Mettre en place une plate-forme sur laquelle l’utilisateur peut rejoindre des groupes de travail.

Lorsque l’utilisateur se connecte, il arrive sur un tableau de bord permettant de :

  • voir l’activité des différents groupes de travail auxquels il est abonné
  • renseigner son profil (fonction, compétences, expérience, disponibilité, possibilité de loger, localisation, …) + possibilité de pouvoir rajouter un nombre illimité de champs et de choisir les groupes de travail dans lesquels ils doivent s’afficher + possibilité de cocher ce qu’on souhaite rendre public (pour une annuaire hors plate-forme) ou pas
  • trouver les coordonnées des autres utilisateurs (carnet d’adresses avec géolocalisation sur une carte)
  • pouvoir communiquer directement avec un utilisateur particulier
  • paramétrer les notifications mail
  • voir les groupes de travail existants et les rejoindre

Dans chaque groupe de travail, les utilisateurs pourront communiquer entre eux sur un mur et ajouter des outils de gestion de projets : wiki, gestionnaire de documents, agendas partagés + synchronisation avec les applications d’agenda, forum avec sondage, kanban, prise de décisions collaboratives et chat.

Progressivement, il sera proposé en plus les outils suivants :

  • Pad collaboratif (ex : Etherpad ou Onlyoffice)
  • Mindmap (carte heuristique) (ex: Mindmup (open source mais pas libre) ou Wisemapping ou cmap)
  • Cartographie collaborative (ex : Umap ou YesWiki)
  • CRM pour le carnet d’adresses des “clients” (Suite CRM, fork à jour de Sugar CRM)
  • Groupware pour la messagerie (BlueMind ? Kolab ? Zimbra ? eGroupWare ? Open-Xchange ?)
  • Monnaie virtuelle + petites annonces : Community Forge ?
  • Sondages de dates (ex : Framadate)
  • MOOC (ex : Moodle)
  • Lettres d’information
  • Liste de diffusion
  • Visioconférence
  • Comptabilité associative

Caractéristiques de la plate-forme :

  • Une application mobile android + iphone permettra de se connecter sans avoir à saisir le mot de passe.
  • Comme l’utilisation de la plate-forme sera peu intensive (d’où l’importance des notifications mail), il faut privilégier la simplicité d’utilisation afin de permettre une prise en main autonome et limiter les tâches d’administration (et donc les coûts de maintenance). Il faudra donc une interface épurée où on active les fonctionnalités petit à petit.
  • Elle pourra communiquer avec d’autres sites internet ou plate-forme (API de type REST).
  • Un help desk pour gérer le support. A définir : voir comparatif des solutions open sources ou bien ouvrir un groupe de travail dédié dans Exo et communiquer via un forum ?

Logiciels utilisés : Exo Platform couplé avec Drupal Community Forge et Moodle.

ATTENTION : La plate-forme qui héberge ce réseau des acteurs est en phase de tests pendant quelques mois.

Voir mon tableau de bord

Rejoindre un groupe de travail :

Demander un identifiant

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account